PUBLICATIONS


"TLEMCEN,
Cité de l'Orient et de l'Occident"


Synthèse : Ce travail d'assemblage de faits réels s'est imposé pour raviver le souvenir de ceux les ayant vécus, pour leurs descendants et pour tous ceux, voulant connaître l'histoire de Tlemcen. Il s'agit là d'une ville mythique, une modeste étude ne peut la contenir toute entière. Ce livre voudrait être une contribution à une meilleure connaissance de cette Perle du Maghreb à l'histoire et la culture prodigieuse.

 en savoir plus

"LE SOLEIL DE DEMAIN" OU "ISLAM ET LAÏCITE A L'AUBE DES TEMPS MODERNES"

Synthèse : Travailleur social, il m’est paru utile de contribuer à la prise de conscience des divers courants de l’Islam de France et ainsi susciter les conditions d’une réflexion sur la notion de compatibilité avec la laïcité, m’interroger sur le C.F.C.M mis en place par le Ministre Sarkozy, et les difficultés de cette structure de fonctionner.

 en savoir plus

"TLEMCEN DANS L'HISTOIRE A TRAVERS LES CONTES ET LEGENDES"


Synthèse : Dans le contexte des grands livres, cet ouvrage présente une œuvre de tradition orale, des contes et légendes de Tlemcen, racontés par son aïeule, que l'auteur nomme affectueusement Ma Khiti.

 en savoir plus



Pour commander les livres, contactez l'auteur ou les éditeurs.
Foudil BENABADJI - Téléphone : 04 79 96 13 55 - Portable : 06 64 80 60 01


ou téléchargez le Bon de Commande



"TLEMCEN, Cité de l'Orient et de l'Occident"

Préface : "Il était une fois Tlemcen...". Ainsi pourrait débuter le livre de Foudil Benabadji, sur la cité qui l'a vu naître et qu'il a intitulé « Tlemcen, une cité d'Orient et d'Occident ». Pourquoi le lieu qui nous vit grandir exerce-t-il, toujours sur nous, un charme charnel inoubliable ? Pour ressentir ce mystérieux lien et vivre cette voluptueuse impression faite d'impérissables souvenirs, il suffit de feuilleter le nouvel ouvrage de Foudil sur l'ancienne capitale du Maghreb Central profondément marquée par l'art et la culture de l'Islam et des autres civilisations méditerranéennes.
Sid Ahmed Baghli

Avant-propos : La période la plus faste de Tlemcen se situe incontestablement entre les XIIIe et XVIe siècle, à l'époque de la dynastie des Zianides. Tlemcen est alors relevée au rang de ville royale et s'affirme comme un pôle de la science et des arts. C'est à cette époque que l'on doit la construction de nombreux édifices religieux, civils et militaires qui attestent tous, et sans équivoque, de l'empreinte hispano-mauresque.... J'imagine que si mon ami Foudil m'a réservé l'honneur de cette intromission, c'est pour me permettre de témoigner à la ville qu'il aime, avec toute la reconnaissance que je lui dois.
El-Ghaouti Bessenouci

Ce travail d'assemblage de faits réels s'est imposé pour raviver le souvenir de ceux les ayant vécus, pour leurs descendants et pour tous ceux, voulant connaître l'histoire de Tlemcen. Il s'agit là d'une ville mythique, une modeste étude ne peut la contenir toute entière. Ce livre voudrait être une contribution à une meilleure connaissance de cette Perle du Maghreb à l'histoire et la culture prodigieuse. La ville médiévale, comme les villes et les villages environnants, ont été façonnés par leurs populations, marquées par toute une vie jalonnée de souvenirs très enracinés. Tlemcen, la Ville d'art et d'histoire, mais aussi la Ville des remparts n'a pas manqué de provoquer la convoitise de ses voisins. Elle a été en son temps courtisée, aimée, assiégée. Par ses hommes, Tlemcen indomptable, a triomphé de ses rebelles. Foyer multiséculaire de l'Orient et de l'Occident, Tlemcen n'appartient pas, exclusivement qu'à ses habitants. La richesse de cette vieille cité appartient aujourd'hui au patrimoine universel. Microcosme culturel rayonnant dans un vaste Maghreb, de nombreux hommes de toutes origines et de toutes nations sont venus y puiser sa généreuse sève. L'écriture avec la référence au passé, le plaisir de la recherche et du souvenir, le souci constant de s'y rattacher pour maintenir vivaces les coutumes et les traditions…c'était l'appel de Mohammed DIB.

Né en Algérie, Foudil BENABADJI a fait des études dans le domaine sociale (Vaucresson : PJJ), Diplômé de l'Ecole Nationale de la Santé Publique de Rennes, des Hautes Etudes des Pratiques Sociales (DHEPS) à l'Université de Lyon II, licencié en Sciences de l'Education, il a dirigé des Institutions d'Educations. Administrateur à la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (CMRP), Fondateur des « Amis de Tlemcen en France », il se consacre à l'écriture et offre ici son troisième ouvrage.

ÉDITIONS DOMENS

 COMMANDER CE LIVRE

^



"LE SOLEIL DE DEMAIN" OU "ISLAM ET LAÏCITE A L'AUBE DES TEMPS MODERNES"LE SOLEIL DE DEMAIN"

Synthèse : Travailleur social, il m'est paru utile de contribuer à la prise de conscience des divers courants de l'Islam de France et ainsi susciter les conditions d'une réflexion sur la notion de compatibilité avec la laïcité, m'interroger sur le C.F.C.M mis en place par le Ministre Sarkozy, et les difficultés de cette structure de fonctionner.

Les blocages sont effectifs et pour longtemps si l'on ne se penche pas sur ce problème. L'idée est aussi de contribuer à faire connaître cet aspect de l'Islam divers dont l'existence n'est même pas soupçonnée, que la conjoncture politique et culturelle converge à occulter. Les méconnaissances, les préjugés, les conceptions fausses, les discriminations freinent presque tous les processus de socialisation.

Toutes les occasions sont bonnes aux frères prêcheurs du djihad pour recruter des néophytes et les préparer au martyr : les colons juifs qui grignotent insidieusement les lambeaux de territoire palestiniens, les pétrodollars des Wahhabites qui établissent des réseaux pour miner les enfants d'immigrés en situations d'échec. On donne ainsi du grain à moudre à ces chantres du fanatisme qui profitent de la mondialisation et des injustices pour propager des discours pleins de haine. Dans notre société française, de plus, tout porte à croire qu'on demande aux musulmans pour être citoyen, d'être moins musulmans.

Mon propos dans ce livre « Le Soleil de Demain » est de présenter les perspectives d'intégration et le rôle que pourrait jouer la laïcité dans la solution des problèmes soulevés par l'émergence d'un pluriculturalisme. Il s'agit de forger un consensus, pas seulement de légiférer contre le port du foulard, mais plus généralement de mettre un terme à des revendications. L'apport des penseurs musulmans s'avère prometteuse, sans attenter, dans une société laïque à la foi musulmane.

Comment l'Islam peut-il affirmer sa légitimité spirituelle, prendre en compte la foi des musulmans, tout en respectant les valeurs de la République. L'intention de cet ouvrage est d'exposer les principes du droit rationnel concomitamment avec la libre conscience de la croyance. Mes références à Averroès me rappellent que la pensée arabe a connu de lumineux sommets et que l'intégrisme né des frustrations subies tout au long du XXe siècle n'est pas un mal incurable.

Dans sa préface Jean Bertolino écrit : «J'ai dévoré ce livre qui même achevé continu de m'habiter ! L'auteur est contre le repli communautariste dont il souligne les dangers. Enfin de l'air, de la clarté pour aborder un sujet brûlant qui touche tous les Français, qu'elles que soient leurs croyances ou leurs philosophies ?».

Préface de Jean BERTOLINO, Grand reporter écrivain, auteur des 'Orangers de Jaffa' : "J'ai dévoré ce livre qui même achevé continu à m'habiter.....Enfin de l'air, de la clarté pour aborder un sujet brûlant qui touche tous les Français, quelles que soient leurs croyances ou leurs philosophies....Comment ne pas citer Voltaire en conclusion du texte, Voltaire qui a trouvé la bonne définition pour stigmatiser les intolérants : 'Ils ne se servent de la pensée que pour autoriser leurs injustices, et n'emploient les paroles que pour déguiser leurs pensées'.

Quelles sont les origines du concept fondateur ? Quel est l'impact d'Averroès, Ibn Roshd, le rationaliste, sa conception sur la séparation des pouvoirs étatiques et religieux ? Peut-on attribuer à chacun des courants islamiques la même capacité d'intégration, la même compatibilité à la démocratie et aux lois de la République ? La laïcité détruit-elle la croyance, est-elle réductrice de la liberté religieuse ? Le modèle du pluriculturalisme en France peut-il entretenir le "Temple de la République" ? Les islamistes sont-ils des défis permanents pour le modèle français ? Devait-on légiférer avec une loi contre le voile, quelles en seront les conséquences ? L'Islam est-il compatible avec la modernité ? Le musulman, peut-il respecter la pensée laïque, un moment suspendue en Islam, sans se renier aujourd'hui, ni s'amputer de ses propres valeurs ? Quels sont les paradoxes et contresens du concept laïc ? Les penseurs contemporains musulmans, sont-ils optimistes sur l'intégration de l'Islam dans la République française ?

M'appuyant sur les apports de spécialistes, sur les demandes d'aides et de souhaits des Associations et Collectivités locales, j'ai effectué des recherches, et analyses ou s'inscrivent des propositions. L'affaire du voile islamique, le traitement qui lui a était réservé par les autorités françaises sont démonstratifs de cet embarras. Les crispations identitaires n'ont jamais été aussi visibles, aussi agressives, aussi exclusives avec une réalité hier incontestée, aujourd'jui débattue, celle de l'état nation.

ÉDITIONS DOMENS
BP 21-F - 34120 PEZENAS
Tél : 04 67 98 11 97 - Fax 04 67 98 37 90

Prix TTC : 15 euros

 COMMANDER CE LIVRE

^




"TLEMCEN DANS L'HISTOIRE A TRAVERS LES CONTES ET LEGENDES"

Dans le contexte des grands livres, cet ouvrage présente une oeuvre de tradition orale, des contes et légendes de Tlemcen, racontés par son aïeule, que l'auteur nomme affectueusement Ma Khiti.

Il vient à point nommé pour exalter les liens entre les Musulmans, les Chrétiens et les Juifs. Ce journal d'un enfant de la capitale des Zianides, la capitale de la concorde, est le récit du rapprochement culturel et de la cxistence universelle des trois religions. Il met en scène des personnages sa ville ayant joué un rôle dans les évènements connus, d'autres moins connus et insolites.

Cette étonnante mémoire retrouvée du dialogue entre les différentes communautés nous remet en mémoire les grands personnages, Sidi Boumedienne, Rabbi Ephraïm Ibn Kaoua, Er Rkaez, la compassion d'Ibn Tachfine 2e à l'égard des Juifs de la cité, l'extraordinaire beauté de Zahara, la femme de quatre souverains et sa malédiction qui aurait mis fin à la dynastie des Almoravides.

L'auteur nous intéresse davantage au patrimoine historique et culturel de cette région, avec des anecdotes, des contes inspirés d'historiens et de géographes où chacun trouvera sa morale.

Il ne s'agit pas d'une oeuvre d'imagination, hormis quelques touches pour donner du relief aux gestes de la vie. L'auteur s'est inspiré de faits vécus dans l'Ouest algérien avec les Juifs, les Pieds noirs, les Musulmans et les "Français de France", comme on disait.

Le contexte reflète la réalité de la cité de Tlemcen avec une dimension historique à partir des anecdotes qui lui ont été contées. Cet ouvrage a l'ambition d'informer, de documenter et d'aider à une meilleure analyse des populations d'hier et d'aujourd'hui : les tlemcéniens.

" Ce que j'ai raconté n'a pas toujours de date précise, je l'ai vu ou entendu, cela suffit... ", nous dira-t-il en exergue.

Pour mieux connaître l'auteur :

Foudil Benabadji né à Descartes ( Ben Badis ) en 1937, vient en France à l'âge de 18 ans, fait des études d'éducateur à Vaucresson. Licencié en Sciences de l'Education à Grenoble, Diplômé des Etudes des Pratiques Sociales, (DEPS) à Lyon, humaniste, il dirige des institutions d'enfants en difficultés à Grenoble, Lyon, Chambéry.

Président National de l'Union des Familles de Culture Musulmane, il se consacre au dialogue et au rapprochement des religions. Il a organisé de nombreux échanges entre les pays du Maghreb et la France, dont un film avec FR3, lors d'un voyage à Timimoun.

Préface de Mohammed DIB : "C'est à la fois un journal de voyage des Abassides à nos jours, un journal intime, le récit autobiographique d'un enfant de Tlemcen, un essai sur le paysage, une célébration de la promenade, une éloge de l'inspiration, des narrations d'une grand-mère à la manière d'une Schéhérazade...."

Avant-propos de Abdel El Hadi BEN MANSOUR : "Ce livre est un chant. Un chant du souvenir et de l'enfance émerveillée, du temps passé et du temps qui passe....."

Commande directe à l'auteur de l'ouvrage dédicacé :
prix 33 euros plus frais d'envoi

 COMMANDER CE LIVRE

^