ACCUEIL


[ Retour ]

Le fanatisme religieux est-il une fatalité ?

Cycle coordonné par Bernard UGEUX

Que l'on remonte
à l'inquisition ou aux croisades, que l'on évoque les islamistes ou les
fondamentalistes de tous bords, sans oublier les guerres de religion en
Europe, le fanatisme semble être une fatalité, particulièrement pour
les religions monothéistes. Qu'en penser ? N'est-il qu'un excès du
religieux, qui ne concerne qu'une minorité ou bien une tentation
permanente pour toutes les religions ? Qu'en disent-elles elles-mêmes ?
Quelles ressources ont-elles pour contenir leurs propres extrémistes ?
Quel pourrait être l'apport du dialogue interreligieux ? Des religieux
et des spécialistes des sciences humaines (anthropologue, politologue,
historien, philosophe) proposeront leurs analyses. Il sera question du
judaïsme, du christianisme, de l'islam et de l'hindouisme.




(13-09-07) ^