ACCUEIL


[ Retour ]

Petites filles

Petites filles, bébés  d'ici et d'ailleurs,
Le monde n'entend ni vos pleurs ni vos cris de douleur,
Le monde ne voit pas votre détresse quand vous subissez l'horreur.

Aujourd'hui, devant ma télé, dans mon confort et ma tranquillité,
J'ai vu ces hommes vous maintenir écartelées
Et cette femme, avec sa lame, trancher à vif vos tendres chairs, vous martyriser
Au nom de l'avenir, pour vous évitez plus tard d'être marginalisées,
Au nom de la pureté, du dogme de la virginité... vous exciser
Afin qu'un homme un jour accepte de vous épouser.
J'ai vu l'amour de cette maman et toute sa peine à sacrifier son bébé 
A cette très ancienne pratique coutumière qui nous vient des pharaons
Et qui ne correspond, quoi qu'on en dise, aux préceptes d'aucune religion.

Des millions de petites filles, de bébés  sans défense
Sous les mains sans pitié d'adultes venus mutiler leur innocence,
Sous les mains activées par la seule IGNORANCE.

De honte et de chagrin d'appartenir au genre dit humain,
Mon cœur a explosé devant de telles atrocités depuis 4000 ans perpétuées.
Devant « la chose » quel est le sens du mot HUMANITE ?

Petites filles, bébés  d'ici et d'ailleurs, parlez à nos âmes
Afin que le monde s'élève pour éradiquer l'innommable.

Devenues femmes et mères à votre tour dans les souffrances réactivées,
Saurez-vous imposer NON à l'ignorance aux aguets
Et protéger vos fillettes et vos bébés  du supplice intégral ?
N'est-ce pas là, la seule et vraie quête du Graal !
 

Face à l'enfance dépouillée des traits de sa féminité,
En presque toute impunité sous le couvert du sacré
Par ceux qui veulent contrôler sa sexualité
Au nom du dogme de la virginité et des croyances faussées sur la « propreté » ;
Face à ceux que, pour l'instant, rien n'arrête
Parce qu'ils s'abritent derrière leur droit à ne pas être discriminés
Alors qu'eux-mêmes discriminent leurs bébés 
Par le plus odieux des crimes, l'atteinte à l'intimité ;
Êtes-vous prêtes, êtes-vous prêts à vous réveiller ?

Il est venu le temps des lumières,
L'amour de ces mères et de ces pères
Peut s'exprimer par le contraire,
S'élever grâce à la conscience éduquée.

Petites filles, bébés  d'ici et d'ailleurs, parlez à nos âmes
Afin que femmes et hommes de bonne volonté fassent cesser l'infâme.

Vous et moi, mères et pères, sœurs et frères, posons les lames,
Entendons cette prière de l'enfance suppliciée, désarmée
Qui crie au secours, en appelle à nos cœurs, à nos larmes,
Rendons ses droits à la féminité d'EXISTER dans son intégralité.

Femmes et hommes d'aujourd'hui et de tous pays,
Le temps n'est plus à la polémique ni aux compromis ni à la réflexion
C'est le temps de l'action et de la décision
Car dans le monde, toutes les 10 secondes,
Une fillette subit l'excision.
STOP à cette hécatombe, elles nous en supplient !
 

Petites filles, bébés  d'ici et d'ailleurs
Parlez à nos cœurs encore et encore de votre grand malheur.

Et vous grands-mères, dans ce 21ème siècle malléable
Osez dire STOP à 4000 ans de barbarie insoutenable
Qui ne répond, je le répète, à aucun précepte d'aucune religion
Il est sain de remettre en question ce rituel, cette tradition.
Voyez vos petites-filles et vos bébés  s'éveiller,
Futures femmes au corps magnifié et respecté.
Osez réconcilier féminité et masculinité
Dans la beauté naturelle de leur sexe différencié.

Petites filles, bébés  d'ici et d'ailleurs
Guidez nos cœurs pour que le monde vous aide vers du meilleur,
Pour que l'histoire écrive :
« La chose » : disparition totale et définitive.


Maryse Leduc
21/02/2007

Poème dédié à la Vie,
Aux 130 millions de fillettes excisées devenues femme aujourd'hui,
Aux 3 millions par année de nouvelles fillettes excisées dont
300 mille vont décédées et plus encore chez les bébés .
Depuis 4000 ans (-1900 av. JC à nos jours) cela a assez duré.


 tous les droits d'auteur seront versés à l'association THALAVIE qui s'engage à les restituer en intégralité en matériels de soins, de préventions, d'éducation à la santé et à la sexualité, aux familles concernées, conjointement avec les organismes AME, GAMS, TARGET, en particulier AME Association contre les Mutilations des Enfants



Document transmis par Simone Sempéré (17-09-07) ^